Leila, « La isla », une approche comique de la crise maroco-espagnole


2016-03-08

Leila, « La isla »,  une approche comique de la crise maroco-espagnole

Projeté au cours du troisième jour de la compétition officielle de la 17-ème édition du festival national du film de Tanger, le nouveau film du réalisateur marocain Ahmed Boulane intitulé "La Isla de Perejil" est une comédie noire sur fond politique, inspirée des faits réels du conflit ayant opposé, en 2002, le Maroc à l’Espagne après l’arrivée sur l’îlot de soldats marocains.
D'une durée de 1h29, ce long-métrage résume l'histoire de Brahim, rôle interprété par Abdallah Ferkouss, un soldat des forces auxiliaires marocaines, qui est envoyé sur l’îlot par ses supérieurs pour garder les côtes marocaines des trafiquants de drogue et des immigrés illégaux. Lorsqu’il plante le drapeau marocain, notre vaillant est loin de se douter du conflit que son geste spontané engendrera avec les espagnols. Pourtant, il essaie de survivre avec Mamadou, un clandestin que la mer a rejeté sur la plage.
Prévue de sortir très bientôt en salles marocaines et espagnoles, cette coproduction maroco-espagnole constitue une œuvre différente en termes de sujet abordé et de vision artistique du réalisateur Ahmed Boulane, à travers laquelle il marque son retour sur la scène cinématographique nationale, après son dernier long métrage “Le retour du fils” en 2011.
Les scènes de ce film ont été tournées entre les villes de Casablanca, Tanger ou encore d’Al Hoceima. Côté espagnol, la place Cibeles, la porte d'Alcala à Madrid ainsi que certains palais comme celui de Séville ont remplacé la Moncloa (résidence officielle du chef du gouvernement) et le ministère de la Défense.

Commentaires

Like Us On Facebook

MAGAZINE