LATEFA AHRRARE : l’une des figures importantes de la scène théâtrale nationale


2019-07-19

LATEFA AHRRARE : l’une des figures importantes de la scène théâtrale nationale

Cette semaine, revenons sur le parcours de l'actrice quintilingue : LATEFA AHRRARE.

Cette artiste d'origine berbère parle Tamazight, Arabe, Français, Anglais et Espagnol. Sa vocation pour le théâtre a débuté à la Maison des jeunes à Guercif non pas pour devenir actrice, mais pour se découvrir. Cette recherche d'elle-même à travers le "père des arts" à fait naître une telle passion que Latifa Ahrrare est aujourd'hui considérée comme l'une des figures les plus importantes de la scène théâtrale marocaine. 
Revenons sur sa carrière : c'est en 1990 que la carrière de l'artiste débute avec son premier rôle dans le film «Bent Lafchouch» d'Abdelatif Ayachi. Ce qui l'a poussé à commencer des études à l'ISADAC, pour obtenir en 1995 son diplôme de comédien-metteur en scène.
Elle est aussi pluridisciplinaire et à de nombreux talents puisqu'elle chante, danse, lit des poèmes, dirige des festivals, joue pour la télévision, au cinéma et au théâtre. Elle est actrice, metteur en scène, interprète, professeur d'expression corporelle mais aussi réalisatrice.

Le 12 Juillet dernier avait lieu le « salon culturel » une initiative du parti du progrès et du socialisme en coopération avec l'association Jossour, où la femme artiste et l'expression artistique au féminin ont été mises à l'honneur. Ce fut l'occasion de visionner la dernière création de Latifa Ahrrare: le film "Tharbat'N'Wadoo" (fille du vent), qui a remporté de nombreux prix, parmi eux le Prix du meilleur court-métrage du Festival international du film amazigh. Une histoire vraie qui a inspiré cette amoureuse du cinéma pour en faire une nouvelle aventure. Un documentaire qui brise les clichés et retrace l'histoire de Sanae une petite fille de 12 ans, issue d'une famille défavorisée d'Oulmès, rêvant d'une troupe Ahidouss mixte, où elle serait la "Maestra", une adolescente qui se bat pour casser les codes d'une société matriarcale.

Ce documentaire est un nouvel espoir au féminin qui porte comme message l'égalité entre les genres, Ideal qui va de paire avec l'état d'esprit de cette artiste qui n'a pas peur du « hchouma ».

Commentaires

Like Us On Facebook

MAGAZINE