FNFAS : “Soupirs sous la poussière” remporte le grand prix


2019-11-15

FNFAS : “Soupirs sous la poussière” remporte le grand prix

Le film “Soupirs sous la poussière” de Mustapha Farmati a remporté le premier prix du Festival national du film d’amateurs de Settat (FNFAS), qui a baissé le rideau samedi soir.

Ce court-métrage de 11 minutes plonge dans le monde psychologique d’un jeune garçon à la traumatisé par le souvenir douloureux du décès de la mère et meurtri par les sévices que inflige le père dans le temps présent. Mais il va vivre un moment fantastique en croisant le fantôme de sa maman dans une forêt près de son village.

Mustapha Farmati, qui fait un hymne à la vie dans son film, confie à la MAP que cette distinction va constituer un véritable coup de pouce à sa carrière et un stimulant pour se consacrer davantage à son art, faisant part de son désir de passer dans le monde du professionnalisme.

Le deuxième prix est revenu au film “Promenade mélancolique” de Rachid Bou-Imesmarene, qui raconte ses tribulations avec trois chats, tandis que Chaimaa Houri a occupé la troisième marche avec “Grim repear” (Faucheur d’âmes), qui tourne autour de la solitude d’un soixantenaire jusqu’au retour au bercail de sa fille.

Le prix du meilleur rôle féminin est revenu à Yasmine Bouzaaboune pour sa performance dans “Sara: a Symphony”, réalisé par Mehdi Benjelloun, et Yassine Farmati a été distingué comme meilleur rôle masculin dans “Soupirs sous la poussière”.

Le jury de la compétition officielle, présidé par le réalisateur Abdeslma Kelai, a attribué deux mentions spéciales aux films “Salima” de Mohamed Doubani et “Relaxe” de Brahim Benkhada.

Plus de 20 court-métrages étaient en lice pour les prix du Festival, dont les organisateurs ont reçu 88 dossiers de candidature pour la compétition officielle.

La cérémonie de clôture du FNFAS, qui a démarré mardi dernier, a été marquée par la projection du film hors compétition “Les enfants du sable” de Ghali Gramiche, qui décrit le combat de deux femmes dans les camps de Tindouf pour éviter à leurs enfants la déportation forcée vers Cuba que le polisario impose aux familles détenues.

Organisé par l’Association 7ème Art de Settat, le Festival national du film d’amateurs, le FNAFAS vise à mettre à disposition des amateurs un espace national de création, afin de partager les connaissances et améliorer leurs capacités.

En plus des projections dans le cadre de la compétition officielle, les organisateurs ont surtout prévu des ateliers et des conférences animés par une brochette de professionnels et d’experts autour des techniques cinématographiques et les enjeux générés par la réalité virtuelle.

 

 

Commentaires

Like Us On Facebook

MAGAZINE