Coup d'envoi du 13ème édition du Festival national du film d’amateurs (FNFAS)


2019-11-15

Coup d'envoi du 13ème édition du Festival national du film d’amateurs (FNFAS)

Le clap de départ de la 13ème édition du Festival national du film d’amateurs (FNFAS) a été donné, mardi soir, dans la ville de Settat, qui aura l’opportunité de découvrir un autre regard du cinéma à travers les 22 œuvres de la compétition officielle.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la projection du court-métrage “Candidats au suicide”, une fantaisie sur le don de soi du réalisateur Hamza Atifi, qui vient de décrocher quatre prix au Festival international du film d’Amman (Jordanie), après avoir remporté plusieurs distinctions au niveau national.

Les organisateurs ont, également, rendu hommage à Rahhal Zbiri, membre de l’Association 7ème Art de Settat (initiatrice du Festival) et l’un des acteurs les plus dynamiques de la scène culturelle et artistique dans la capitale de la Chaouia, depuis son premier contact avec l’expérience du Club 7ème Art en 1990.

“Il est d’une grande importance que le FNFAS continue de fonctionner comme une tribune des amateurs marocains de cinéma, qu’ils soient débutants ou chevronnés”, a insisté le directeur du Festival, Said Ennadam, en présence du gouverneur de la province de Settat, Brahim Abouzeid.

C’est en donnant aux amateurs l’occasion d’être visionnés et d’exercer leur art qu’ils peuvent se développer, a-t-il dit, soulignant le rôle de la formation continue, dans des domaines interdépendants et complémentaires, et des activités intellectuelles dans l’élargissement des perspectives de créativité et d’innovation.

Au moment du lancement du Festival, le challenge était de mettre à disposition un espace national de création pour les amateurs afin de partager les connaissances et améliorer leurs capacités, a rappelé M. Ennadam, également président de l’Association du 7ème Art, qui veille toujours aux grains pour le bon déroulement de cet événement.

Treize ans après et avec la candidature de 88 films, “il n’y a plus de doute au sujet de la pertinence de cette orientation, qui s’est consacrée au fil des éditions”, s’est-il réjoui.

Le directeur provincial de la Culture, Mustapha El Mestari, a souligné l’impact positif de ce genre de manifestations sur l’épanouissement des générations montantes et la création d’une dynamique culturelle dans la ville, saluant les efforts des organisateurs du FNFAS pour garantir la pérennité de cet événement distingué aux plans local et national.

Il a fait part de l’ouverture de son département sur l’ensemble des initiatives de la société civile et sa disposition à accompagner les associations œuvrant dans le domaine de l’animation culturelle dans la province.

En plus des projections dans le cadre de la compétition officielle, les organisateurs ont surtout prévu des ateliers et des conférences animés par une brochette de professionnels et d’experts autour des techniques cinématographiques et les enjeux générés par la réalité virtuelle.

Les cinéphiles ont, surtout, rendez-vous avec une conférence sur “L’émancipation créative ou l’empowerment artistique” donnée par Yann Minh, écrivain et artiste vidéo et multimédia, et une autre du réalisateur François Vautier sur le thème “Inventer une nouvelle écriture adaptée à la réalité virtuelle”.

Le président du jury de la compétition officielle, Abdessalam Kelai, aura la tâche d’animer “La leçon de cinéma”, qui sera suivie de la signature de l’ouvrage “Figures du Maroc cinématographique” d’Ahmed Sijilmassi.

 

Commentaires

Like Us On Facebook

MAGAZINE