"A mile in my shoes", parcours d’un enfant de la rue


2016-03-04

Le film marocain "A mile in my shoes", projeté dans le cadre de la compétition officielle de la 17-ème édition du Festival national du film de Tanger, évoque des problèmes sociaux tels que les enfants de la rue, le viol, l'exploitation humaine, la violence contre les femmes, et l'autorité parentale outrancière.
Réalisé par SaidKhallaf, l’opus raconte l'histoire de " Saïd ", personnage incarné par le talentueux Amine Ennaji. Ce jeune a toujours vécu dans la misère et la souffrance avant de décider de se venger d’une société cruelleet intolérante. Depuis son plus jeune âge, il a souffert de plusieurs types de souffrances: dans la famille, c’est son beau-père qui l’agresse comme il agresse sa maman et sa sœur. Dans la rue, se sont les voyous qui veulent abuser de lui sexuellement et profiter de lui pour leur rapporter de l’argent. Apprenti chez des artisans, Saïd a été victime d’une tentative de viol de la part de ses employeurs. A la prison aussi, Saïd n’échappe pas à cette malchance qui le poursuit partout. Le point marquant dans son histoire, c’est qu’il s’est toujours trouvé dans des situations de défense, à la recherche d’une reconnaissance même minime de la part des autres, à la recherche d’un sentiment de sécurité au sein de la société. Tout cela a généré en lui une certaine violence, une volonté de vengeance. C’est ainsi qu’il a commis des vols et des crimes.
Il est à noter que le thriller marocain "A mile in my shoes" a remporté récemment la palme d'or du meilleur long métrage lors de la 4è édition du festival du film arabe et européen de Louxor.

Commentaires

Like Us On Facebook

MAGAZINE